Zoom sur la compétition fiction !

À la veille de la cérémonie de clôture, petit tour d’horizon et avis rapide (donc très subjectif !) sur les films en compétition dans la catégorie fiction.

INVISIBLE

Comédie sentimentale. France. 2020. Réal : Thomas Scohy. Avec : Thomas Gonzalez, Léa Swan, Pascal Lifshutz, Denis Leluc. 20 mins.

Pierre, un scientifique extrêmement doué dans le domaine de la photosynthèse, a un problème : il rougit terriblement en présence des femmes… pour y remédier, il décide de boire une solution de sa composition, censée faire disparaître la couleur rouge… mais devient invisible !

Le réalisateur Thomas Scohy aborde avec beaucoup de poésie et une petit touche de science-fiction le thème de la timidité : c’est très touchant et mignon, l’ambiance colorée et les rougissements excessifs donne un côté cartoon très agréable à l’ensemble. Les effets spéciaux numériques sont maitrisés et très bien dosés.

L’alchimie entre les deux comédiens (Thomas Gonzalez et Léa Swan) fonctionne bien mais le film souffre malgré tout de quelques longueurs, on a une impression de flottement, qui fait écho à la timidité du héros certes, mais qui nous laisse surtout un peu à l’écart… Dommage.

CET AUTRE HIVER

Drame. France. 2020. Réal : Margo Brière Bordier. Avec : Adèle Exarchopoulos, Lola Dueñas, Rabah Loucif. 25 mins 07.

Nina (Adèle Exarchopoulos) se retrouve dans un petite ville de province, un soir d’hiver, sur les traces de sa mère Lili, une pianiste de bar (Lola Dueñas), qui l’a abandonnée…

Les retrouvailles sont difficiles… La mère n’est pas à l’aise avec sa fille et pas vraiment désireuse de la rencontrer…

La cinéaste Margo Brière Bordier met magnifiquement en scène cette difficulté : les deux femmes ne sont quasiment jamais filmées ensemble dans un même plan et quand c’est le cas, elles sont, par exemple, séparées par la baie vitrée de l’hôtel.

Dès lors, on ressent véritablement cette séparation. On la vit.

Mais au delà de l’histoire, du malaise et de la tristesse, vécus par les deux protagonistes, on profite, dans la nuit anonyme et la lumière froide d’un matin d’hiver, du talent de deux grandes actrices, capables d’exprimer tant d’émotion en peu de mots !

On pense en particulier à l’expression surprise et inquiète de la mère lorsqu’elle comprend que la jeune fille à la porte de sa loge n’est autre que sa fille…

Une grande réussite !

THIS WILL BE MY LAST CIGARETTE

Comédie. France, Allemagne. 2021. Réal : Alma Buddecke et Joscha Bongard. Avec : Adèle Journeaux, Joe Sheridan. 15 mins 54.

Zoé est très égoïste, que ce soit au travail ou dans la vie… mais elle peut encore changer ! Derrière son bureau, un genre de narrateur/ange gardien l’incite une dernière fois à devenir une personne meilleure en la soumettant à quatre défis…

Va-t-elle enfin réussir ?

Le burlesque, c’est souvent à quitte ou double : soit c’est génial et on adore, soit on reste circonspect. En ce qui nous concerne, c’est la deuxième option cette fois…

Pourtant le film ne manque pas de qualités : montage génial, plans osés, interprétation aux petits oignons (Adèle Journeaux est fabuleusement cynique !)…

Oui mais voilà, ce n’est pas vraiment drôle… ce qui est problématique pour une comédie… Cependant, on a très envie de revoir la comédienne principale dans de futurs projets !

NOS LIONS

Drame. France. 2020. Réal : Mareike Engelhardt. Avec : Hana Mekacher, Mathieu Lucci. 21 mins 58.

Nadia a rencontré Julien sur internet. Aujourd’hui, c’est décidé, elle plaque tout pour l’épouser et partir avec lui…

La réalisatrice Mareike Engelhardt filme les émois adolescents sous le prisme du fanatisme religieux. Saisissant !

STICKER

Drame. Macédoine. Réal : Georgi M. Unkovski. Avec : Sashko Kocev, Xhevdet Jashari, Kalina Dimitrovska. 18 mins 45.

Un père de famille tente d’aller voir le spectacle scolaire de sa fille mais un défaut d’autocollant obligatoire pour son immatriculation (d’où le titre) lui vaut des démêlés avec la police sur le trajet…

Une dénonciation bien menée, originale et surprenante de l’absurdité bureaucratique.

LE SANG DE LA VEINE

Comédie. France. 2020. Réal : Martin Jauvat. Avec : William Lebghil, Anaïde Rozam. 16 mins 52.

Simon est invité chez Zoé via l’application Tinder mais une fois sur place, il se rend compte qu’il vient de mettre les pieds dans une famille bien étrange…

Une comédie qui déconcerte de prime abord, car on ne sait pas trop ou on va…

Mais le décalage et l’humour bien maîtrisés finissent par faire mouche, portés par la complicité entre William Lebghil et Anaïde Rozam.

Le film fait réfléchir sur la relation amoureuse rendue souvent très volatile par les applications de rencontres…

GUINEA PIG

Drame. Italie. 2020. Réal : Giulia Grandinetti et Andrea Benjamin Manenti. Avec : Michael Schermi, Giulia Grandinetti.

Dans un monde dystopique, l’Etat a banni tout contact visuel et physique entre les individus, ce qui les oblige à passer des tests régulièrement pour vérifier que tout sentiment n’a pas disparu en eux…

On explore encore plus avant le concept effleuré dans le film précédent, en poussant le curseur du surréalisme à fond…

En conséquence, le message du film perd en puissance, on reste à quai… Frustrant.

SOS

Comédie. France. 2021. Réal : Sarah Hafner. Avec : Anne Benoît, Jacques Bouanich, Alexandre Spector. 11 mins 24.

Jean-Claude et Maddy n’en peuvent plus !

La Terre est bien trop polluée et ils attendent désespérément que les extraterrestres viennent les chercher… bonne nouvelle ! L’un d’entre eux répond à leur appel mais leur apprend qu’il va devoir les évaluer, avant de les autoriser à partir ou pas…

Un Mars Attacks ! version environnementale détonnant ! Anne Benoît et Jacques Bouanich, habitués au seconds rôles au cinéma, ont ici toute la place pour faire étalage de leur talent !

Bravo aussi au jeune Alexandre Spector, génial en « petit homme vert » plus mature que les humains.

SOUS LES PAVES

Biopic. France. 2020. Réal : Thibault Le Texier. Avec : Edouard Giard, Cosme Castro, Claire Morin. 24 mins 31.

1968. Un jeune homme galère entre petites magouilles et vente de téléviseurs… Malgré tout, il ne désespère pas et continue de croire en son sens des affaires… Son nom : Bernard Tapie.

Une réalisation soignée dès le premier plan (magnifique travelling avant), un comédien (Edouard Giard) qui développe un mimétisme incroyable avec son personnage, sans tomber dans la parodie : ce film a tout pour lui en dépit de quelques longueurs.

Il mériterait un vrai développement en long métrage !

GOOD THANKS, YOU ?

Drame. Grande-Bretagne. 2020. Réal : Molly Manning Walker. Avec : Jasmine Jobson, Micheal Ward. 13 mins 15.

Victime d’un viol lors d’une soirée, Amy est traumatisée…

Un sujet terrible traité avec beaucoup de justesse et de pudeur. L’interprétation de Jasmine Jobson est bouleversante.

SPRÖTCH

Comédie. Belgique. 2020. Réal : Xavier Seron. Avec : Jean Le Peltier, Martin Verset, Youri Dirkx.

Tom, un écrivain en mal d’inspiration doit garder son fils en l’absence de Flo, son compagnon, parti en voyage d’affaires à Marrakech.

Tête en l’air, il oublie que son enfant doit aller à son cours de guitare.

Ni une, ni deux, on grimpe dans la voiture, on sort du garage et… Sprötch ! On a écrasé quelque chose…

Une histoire belge comme on aime avec ce qu’il faut de comique de situation et d’humour noir.

LE VIRAGE

Drame. France. 2020. Réal : Mathilde Soares. Avec : Antoine Gouy, Noémie Kirscher-Perrel.

23 mins 40.

Un père de famille sans histoires se rend à une réunion de travail en soirée…

Dans le parking souterrain de son entreprise, il rencontre la nouvelle hôtesse d’accueil qui le trouble terriblement…

La réalisatrice Mathilde Soares filme le virage d’un homme vers la folie et l’horreur absolue en adoptant son point de vue… Il fallait oser… dérangeant et glaçant mais infiniment audacieux !

Est-ce réel ou non ? Telle est la question !

Une chose est sûre : cette œuvre ne vous laisse pas tranquille dans votre siège… Mais c’est aussi cela, le cinéma avec un grand C.

TRUMPET

Comédie. Suisse. 2020. Réal : Kevin Haefelin. Avec : Mao Soné, Didier Flamand. 17 mins 14

Un trompettiste japonais, avide de découvrir le jazz, débarque à New York mais se perd bien vite dans Brooklyn…

Une succession de quiproquos très amusante mais presque un peu trop courte… Pour sa première fois à l’écran, Mao Soné est parfait ! On compatit tellement avec ses difficultés !

Mention spéciale également à l’excellent Didier Flamand, lui aussi très bon.

EN RACHA

Drame. Espagne. 2019. Réal : Ignacio Estaregui. Avec : Saúl Blasco. 17 mins 01

Le désœuvrement d’un gardien de nuit, seul avec son chien dans un grand musée… Obsédé par les paris, l’homme tente alors des défis idiots pour s’occuper…

En Racha pourrait se traduire par « tenter sa chance » (merci à Florianne pour l’aide à la traduction !), on comprend dès lors que le titre illustre les tentatives du héros pour réussir ses fameux défis.

Cela donne un joli exercice de style… un peu long.

C’est sans doute un peu volontaire car, du coup, le spectateur expérimente l’ennui avec le personnage principal !

Cependant, rien que pour l’idée visuelle géniale trouvée en ouverture, ce film mérite d’être vu.

RETOUR À TOYAMA

Drame. France, Japon. 2020. Réal : Atsushi Hirai. Avec : Junpei Tanaka. 23 mins 34

Près de dix ans après être parti pour la France contre l’avis de son père désormais décédé, Takumi revient au pays.

Il retrouve son village natal, une terre de pêcheurs en proie à la crise économique, et une famille qui a encore du mal à évoquer l’être aimé disparu…

Sans en avoir l’air, le réalisateur évoque plusieurs thématiques : l’exil, le deuil, la crise économique, la nostalgie… tout en laissant le spectateur imaginer l’histoire, le vécu, des personnages.

Trop, peut-être… on reste un peu sur notre faim, tant on voudrait en savoir plus sur cette famille…

Bilan : au jeu des pronostics personnels (probablement mauvais !), votre serviteur a un gros faible pour Cet autre hiver, SOS et Good thanks, you ?

Le Virage peut avoir ses chances aussi.

Bravo en tout cas au festival pour cette programmation de qualité !

Verdict demain soir à 20 h 00 en direct sur Cinécapsule !

D’ici là, n’hésitez pas à vous faire votre propre opinion sur ces films avec le pass à 3 € !

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s