L’apothéose peut attendre…

Ainsi donc la voici… La dernière mission de Daniel Craig arrive enfin sur nos écrans avec un an et demi de retard pour cause de Covid…

Le plaisir est-il dans l’attente ? Oui, mais tout dépend du résultat, et autant le dire tout de suite, il n’est pas vraiment là…

Tout commence avec la scène d’intro habituelle et déjà, quelque chose ne va pas : elle est beaucoup trop longue et fait des appels du pied bien trop voyants à Au service secret de sa Majesté (1969), là où Skyfall (2012) avait su être beaucoup subtil dans l’évocation de l’héritage Bondien…

La suite se poursuit avec une référence, là encore, sans subtilité aucune, au pourtant trop sous-estimé Permis de tuer (1989) : on sent très vite que le scénario a fait l’objet de multiples réécritures tout au long de la production, on en voit les coutures et c’est franchement embarrassant…

Ainsi, prenez Au service secret de sa Majesté, ajoutez donc un soupçon de Permis de tuer, agrémenté d’un supplément de nostalgie avec Casino Royale (2006) et Skyfall, voire un zeste de Moonraker (1979), et vous obtenez une sorte de drame romantique qui s’inspire de Bond mais qui n’a pas grand-chose à voir avec lui…

L’agent secret le plus mythique du cinéma paraît absent, vidé de sa substance… À trop vouloir réinventer une icône, on finit par la dévitaliser…

En conséquence, le peu d’enjeux qui se déploie peine à nous intéresser…

On regarde tous ces personnages (anciens et nouveaux) s’agiter sans que cela ne provoque le moindre processus d’identification, on observe le déroulé du récit d’un regard froid, détaché, presque clinique…

Il y a bien quelques beaux moments de bravoure (avec Ana de Armas ou Lashana Lynch notamment) mais comme nombre de protagonistes ne font que passer… on s’en fiche très vite…

Il est bien loin le final en apothéose, qu’on pouvait espérer…

Au final, Barbara Broccoli et ses équipes ont oublié une chose essentielle : plus que d’être en phase avec son époque, un bon film se doit de raconter une bonne histoire et, en la matière, il est certain que cette nouvelle aventure de James Bond… peut attendre.

La note : 4/10

Image d’en-tête : © 2021 DANJAQ, LLC AND MGM. ALL RIGHTS RESERVED.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s