Le palmarès complet !

Le Festival a rendu son verdict hier soir ! Découvrons ensemble le palmarès :

COMPÉTITION FICTION

Prix du Jury Professionnel
Parrainé par la Caisse des dépôts et consignations et le Domaine Clarence Dillon (Château Haut-Brion – 1er Grand Cru Classé 1855, Château Mission HautBrion – Grand Cru Classé des Graves)

Le Diable n’existe pas de Mohammad Rasoulof

Prix Danielle Le Roy du Jury Étudiant
Parrainé par le Crédit Mutuel du Sud-Ouest

Leave No Traces de Jan P. Matuszynski

Prix du Public
Parrainé par L’Histoire

Leave No Traces de Jan P. Matuszynski

Leave no Traces (© Aurum Film).

COMPÉTITION DOCUMENTAIRES INÉDITS

Prix du Jury professionnel
Parrainé par le Syndicat Viticole de Pessac-Léognan

Jean Genet, Notre-Père-des-Fleurs de Dalila Ennadre

Lilya Ennadre, productrice du film (Facebook du Festival)

Prix Bernard Landier du jury Lycéen
En hommage à l’ancien conseiller cinéma du Rectorat de Bordeaux

L’Histoire oubliée des femmes au foyer de Michèle Dominici

Prix du Public
Parrainé par L’Histoire

Les Résistants de Mauthausen de Barbara Necek


PANORAMA DU DOCUMENTAIRE

Prix du jury de la Ville de Pessac

Massoud, l’héritage de Nicolas Jallot

Massoud, l’héritage (site web du Festival).

COMPÉTITION DOCUMENTAIRE D’HISTOIRE DU CINÉMA

Prix du Jury – Ex Aequo

Michael Cimino, un mirage américain de Jean-Baptiste Thoret

Montand est à nous d’Yves Jeuland et Vincent Josse

Prix du Jury Cameo

Montand est à nous d’Yves Jeuland et Vincent Josse

Montand est à nous (site web du Festival)

PRIX DU LIVRE D’HISTOIRE

Morgan Lefeuvre, Les studios de cinéma français des années 1930, Presses Universitaires de Rennes, 2021.

Le jury a choisi de récompenser pour la session 2021, un travail universitaire d’une rare qualité.

L’auteure, Morgan Lefeuvre, d’une plume aussi experte que vivante, explore les coulisses de la cinématographie française si brillante des années 1930.

Le système du studio à la française, très différent de celui d’Hollywood et de Cinecitta, est étudié ici pour la première fois dans son originalité.

L’implantation géographique, les impératifs techniques liés à l’avènement du parlant, la diversité sociologique des petites mains et des techniciens des plateaux, l’écho des affrontements politiques du moment sont remarquablement mis en perspective pour satisfaire la curiosité de tous, historiens du cinéma comme simples cinéphiles.

Une contribution qui fera date et dont la méthodologie exemplaire devrait susciter de nouvelles recherches en amont et en aval de ces années tournantes.

Morgan Lefeuvre (au centre) (Facebook du Festival).

MENTION SPÉCIALE attribuée à Laurent Bourdon pour Tout Chabrol, Lettmotif, 2020.

PRIX PAPE CLÉMENT
Sylvain Venayre, professeur d’histoire contemporaine à l’Université Grenoble-Alpes.

THÈME 2022
Masculin-Féminin, toute une histoire !

On ne peut pas conclure sans féliciter toutes les équipes du Festival pour cette merveilleuse 31e édition.

On est déjà impatients d’être à l’année prochaine !

Sources :

Image d’en-tête : Facebook du Festival

Communiqué de presse du Festival

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s