« Interdit aux chiens et aux italiens »… mais pas au coup de cœur !

L’Histoire humaine est jalonnée de migrations. C’est le cas de la famille du cinéaste Alain Ughetto, venue d’Italie au début du XXe siècle.

« Lors des repas de famille, mon père racontait qu’il y avait dans le Piémont en Italie un village qui s’appelait Ughettera où tous les habitants portaient le même nom que nous.
À sa mort, je suis allé voir si ce village existait.

Il existait : Ughettera, la terre des Ughetto !

Mon enquête a commencé là, il y a neuf ans, le film aussi » confie-t-il.

Cette enquête lui inspire son nouveau film d’animation Interdit aux chiens et aux Italiens, présenté en compétition à Pessac.

On y suit le destin de ses grands parents Luigi et Cesira qui émigrent en France dans l’espoir de connaître une vie meilleure. La vie est difficile et la mort rôde sur les chantiers où Luigi travaille…

Leur quotidien nous paraît réel, palpable.

En effet, le cinéaste a choisi l’image par image pour donner vie à ses personnages, ces derniers existent alors réellement devant nos yeux, on voit les matières qui les constituent.

Alain Ughetto n’hésite pas à surprendre en faisant directement interagir le narrateur avec les protagonistes (il les aide, discute avec eux…) dans plusieurs séquences. Cela crée un mélange prises de vue réelles/image par image très réussi et assez rare en matière d’animation.

L’attachement avec les personnages n’en est que plus fort, on ressent tout l’amour du narrateur pour cette famille qui reste unie en dépit des épreuves qui lui apporte la Grande Histoire…

L’humour est là aussi, bien présent, dans les dialogues, magnifiquement interprétés par les comédiens et comédiennes (l’excellente Ariane Ascaride, en tête) qui se régalent à transmettre la joie de vivre de Luigi et Cesira.

Car oui, en dépit des drames, ils parviennent à construire leur petit coin de Paradis et à trouver le chemin du bonheur.

Interdit aux chiens et aux Italiens est un vrai coup de cœur, un hommage familial merveilleux qui nous parle à tous et toutes, un bijou d’humour, d’amour et de tendresse, justement récompensé du prix du jury lors de la dernière édition du Festival International du Film d’Annecy.

Ne le ratez pas ce vendredi 18 novembre à 18 h 50 au cinéma Jean Eustache à Pessac.

Bravo au Festival International du Film d’Histoire pour cette belle mise en lumière !

Sources :

Image d’en-tête : programmation du vendredi 18 novembre 2022, site web du festival (lien)

Interview d’Alain Ughetto

Présentation du film, site web du festival (lien)

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s